Temps avec mes deux plus jeunes

Je trouve en fin du temps pour ma fille de 2 ans et mon garçon de 3 ans.

En fin d’après-midi, lorsque les deux grands de 6 ans et 4 ans ont fini leur apprentissage, ils vont jouer dehors avec leur copains de quartier. Comme cela, je suis plus disponible  et j’ai du temps à donner pour les plus petits; temps de jeux, de lecture d’histoire, de motricité fine, de vie pratique, etc. Ils apprécient beaucoup.

Comme ces jours, en pleine restructuration, pour les deux plus grand,  je vais leur proposer des activités de coloriage, de lecture, etc. qui ne demande pas de sortir le matériel.

Publicités

derniers temps

Ces derniers temps, je ne suis plus très actif en recherche et en instruction en famille.Pour cause, une restructuration complète de mon appartement avec beaucoup de rangements.

Après, avoir créer une chambre de jeux et retrouver notre chambre, je commence à sentir les effets bénéfiques ; plus de calme, moins de stress car je ne vois plus le matériel éparpillé, etc.

Je me réjouis beaucoup de voir se terminer nos rangements.

Malgré tout, nous avons fait quelques découvertes ; les monuments en 3D en miniature. Je n’arrivais pas attendre la rentrée. Mes deux grands ont été passionné par la construction de ceux-ci. Il y a 4 séries. J’ai vu qu’on les trouvait sous amazon.fr.

http://www.amazon.fr/gp/product/B00A8MHI9G/ref=ox_sc_act_title_3?ie=UTF8&psc=1&smid=AO02VIN9A4A69

Et, voici quelques liens très intéressant pour une visite :

Sensorium : http://www.ruettihubelbad.ch/de/sensorium/

Espace abeilles à cernier : http://espaceabeilles.ch/

Quelques  sites intéressant à visiter :

http://www.recreatisse.com/2013/09/02/quadrillages-reperages-et-reproductions-tableaux-a-double-entree/

http://www.lutinbazar.fr/bienvenue-dans-mon-petit-univers-p44044

http://www.boutdegomme.fr/ce1-exercices-numeration-operations-geometrie-mesure-a4601872

Joie de l’école à la maison

Suite, à un premier partage sur mes difficultés rencontrées…j’ai également envie de partager les beaux moments. Et, ho, combien il y en a !!

Au début, je me souviens avoir présenter les solides bleus à ma fille qui avait à l’époque 3 ans. Elle a été directement dans le frigo pour faire des liens avec les solides.

Et, puis quels beaux moments, quand ma fille a écrit ses premiers sons, ses premiers chiffres…Quelle fierté de se dire que c’est notre travail à toutes les deux. Et, lorsqu’elle lit et fait des progrès en lecture, que dire…c’est juste merveilleux.

Je me souviens également, lors d’écoute de comptines, de les voir imiter les personnages qui dansent, que de rires partagés. Et, ce moment, ou avec mes petits, nous jouons et rigolons.

A l’époque, mon garçon âgé de 3 ans, un jour, en plein milieu d’un magasin me montre et me dit: cône. Et, en effet, c’était un cône !

Un autre jour, ma fille me dit; regarde maman, c’est le mot que tu m’as appris à écrire…ouahhh, quel sentiment de joie !

Quelle relation ai-je créé avec mes enfants ? En répondant, moi-même, à leur besoin d’apprendre, j’ai créé une relation très forte, profonde, affectueuse avec eux. Je n’ai jamais eu autant de câlins et bisous que depuis que je fais l’école à la maison !

Que de fierté lorsque les aventuriers montrent aux autres, leur création…

Et, quel bonheur, de voir leur papa, souhaitant partager ses propres richesses au travers du jeu, et faire partie avec nous de cette aventure. Un jour, nous avons bricolé sur le thème de l’espace. C’est leur papa qui nous a guidé dans le choix des couleurs et mis en valeur les planètes. Quel bonheur de voir leur papa aimer être avec eux, casser ses propres schémas familiaux….

Dans notre famille, l’instruction en famille m’a permis de grandir, changer, et transformer ma manière de vivre l’autre et l’accompagnement. Elle a rendu mes enfants heureux et sereins. Depuis que l’organisation, les cadres et la structure ont été mis en place, c’est devenu un moment magnifique, un vrai bonheur. De trouver la joie, d’apprendre, apprendre encore et encore….sur soi, sur les enfants, et l’autre !

Le plus, événement marquant, c’est de rencontrer les professionnels, l’ophtalmologue de ma fille lui faire faire ses examens de vue avec les chiffres. Elle était impressionnée et me disait à quel point elle avait de l’avance.

Et, puis, au dernier, l’assistante de l’ophtalmologue qui lui fait faire également des examens, lui a fait passer avec des sons. Elle trouvait que la méthode que j’employais était très efficace.

L’autre duquel, j’ai été vraiment encouragée, c’est lors du contrôle des 4 ans qui s’est fait à 5 ans pour ma fille. La pédiatre en a conclu; cela fait du bien de voir une fille comme elle. Elle sait dessiné des bonhommes,  tous les enfants de son âge n’ y arrivent pas. Continuez !

Aujourd’hui, après avoir surmonté notre dernière crise, je repars confiante. J’ai envie d’y arriver en fin, avec j’espère un peu plus de facilité. Je me réjouis de reprendre après la transformation de notre appartement.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

interpellé et impressionnée

En raison de grands changements dans notre appartement, avec mon mari, nous nous sommes éloignés un peu de la relation avec nos enfants.

Aujourd’hui, nous avons souhaité retrouver le coeur de nos enfants. Comment ?

Cela fait quelques jours, que je souhaite reprendre l’école à la maison, mais ma fille me répondait toujours; je veux un jeu !?!? Bon, bon, je comprenais pas très bien le sens.

Aujourd’hui, nous changeons de cap et prenons le temps d’être avec nos enfants. Et, nous avons quelques jeux avec eux. Le soir, les deux petits couchés, nous jouons avec les deux plus grands, un jeu spécial grand. Et, ho, surprise, au moment du couché ma fille me dit;  Maman, demain, je veux l’école à la maison !

Qu’avec donc besoin de ma fille  pour reprendre ? Une relation, un contact….C’est fou, comme je suis toujours surprise comme les enfants connaissent leur besoin.

Et, ce qui m’interpelle également, c’est l’importance de l’accompagnement dans tout ce que nous vivons et être avec. Hier, j’ai du aller faire des examens avec mon fils de 3 ans. Très chou, il suivait…

Il a du aller dans deux rendez-vous et endroits différents. Au premier rendez-vous, mon fils était heureux. Le personnel soignant prenait le temps d’être avec lui, de le chercher dans la relation. Comment a-t-il réagi ? Il était heureux et aimait partager son savoir. Il était respecté. Et, tous les soins ont été accepté.

Nous sommes allés au deuxième rendez-vous. Le médecin était très accueillant et cherchait mon fils dans la relation. Il a réussi. Puis, une infirmière a du lui faire des soins…étrange, il l’a tapée !? Interloquée, je me suis posée la question, pour quelle raison ? En faite, j’ai eu l’impression qu’elle était là pour son travail et c’est tout; pas de chaleur, pas de sourire, pas de moment complices, rien. Juste une femme faisant son travail dont le seul but est arrivé à ses fins. Et, mon fils, n’aimait du tout ce qu’elle faisait sur lui. Il n’était pas à l’aise. Je lui ai demandé d’arrêter de taper. Mais, je pense qu’il a du quelque part, il a du se sentir agressé.

Alors, j’en déduis à quel point, d’apprendre ce que veut dire avoir l’intelligence du coeur est important ! Et, fait partie intégrante de l’accompagnement.

Que des beaux enseignements !

 

 

 

 

Difficultée de l’école à la maison

Après bien des déboires et joies, j’avais envie de partager mon témoignage en pensée avec ceux pour qui ce n’est pas toujours si facile.

Tout débute, après une longue réflexion sur ma propre vécu à l’école…j’ai toujours voulu faire l’école à la maison. J’étais idéaliste et je n’étais pas confronté à la réalité. Je ne savais pas toujours mes motivations qui se cachait réellement derrière mon choix. Je n’ai pas cherché à connaître plus.

Ni connaissant rien, ni en pédagogie, ni en enseignement je me suis dit qu’il fallait quand même que je commence une année à l’avance. Donc, après avoir jeté mon dévolu sur la méthode montessori qui me faisait rêver:  les enfants qui range et prenne soin du matériel, les 4 opérations avant 6ans, la lecture, etc. Magnifique ! Mais naïve…

Je commence par faire 1 heure par jour…malheureusement ou heureusement, j’aime et le virus me prend. J’aime apprendre avec mes enfants. Mais, au bout de deux ans…je constate pleins de lacune et je n’y comprends rien. Sur tous les blogs, je vois des enfants heureux d’apprendre qui travaille facilement….alors que me manque-t-il pour réussir ?

Chez moi, c’est la croix et la bannière pour faire travailler ma fille, entre menace, mise à l’écart, etc tout essayé. Purée, que de fois, je me dis quelle folie pure. Et, puis, cette méthode que je ne connais et ou je fais tout  à l’envers, pas juste; pas triste. Qu’est ce que je ne fais pas juste ? Pourquoi chez moi, c’est si dure ? Matériel cassé, matériel éparpillé, feuille de travail passé à la poubelle,

Après, la visite de policier à la maison, suite à une inondation lié à une bétise de mes enfants, je réfléchis et je cherche. Complètement dépassée, je cherche et je découvre un premier problème; l’organisation. Ouf, je crée un planning, des manières de ranger, etc. Mais, la vie à la maison, s’améliore, mais ce n’est pas encore facile….Alors, que me manque-t-il encore ?

Ma fille me dit; maman pourquoi t’énerves-tu ? Oups, là, j’ai une coche à travailler….

Cette année, après des recherches, des déboires, des énervements, des cris et larmes, je découvre la mise en lumière d’un deuxième problème; le manque de cadre. C’est parti pour Super Nanny. Je mets en place super Nanny, cela améliore nettement l’instruction en famille, mais les journées restent encore difficile. Pourquoi ? Pourquoi ma fille ne veut pas travailler, quel blocage ? Elle me dit qu’elle est fatigué, au début, je crois que c’est lié à la flemme. Et bien non…l’aventure continue…Par miracle, mon mari a un mois et demi de vacances. Là, je décide de prendre du recule et de comprendre ce qui manque…Mon mari me dit; mais c’est insupportable ce que tu vis; les enfants de  2 et 3 ans ne cessent pas d’hurler, de crier, embêter les grands, et le tout petit qui a une peine folle à dormir. Et, tout d’un coup, c’est le flash; l’ambiance de travail est intenable pour tout le monde. Moi, je fatigue et devient nerveuse à cause des cris, fatiguée de retrouver mon matériel éparpillé et détruit par négligence et ma naïveté. Je n’avais plus envie de continuer.  Comment faire ?

Faisons une petite expérience, si j’enlève les deux petits enfants hurleurs, que se passe-t-il ? Miracle, ma fille travaille comme une reine et est heureuse d’apprendre et mon garçon de 4 ans également. Ouahhh….quel matinée magnifique ! Que du bonheur ! Je découvre à quel point j’ai envie de continuer et j’aime ce que je fais, mais plus dans les mêmes conditions.

Je reprends confiance et maintenant, que les problèmes ont en fin trouver des solutions qu’allons nous mettre en place pour améliorer la suite ? Je ne veux plus vivre ce cauchemar quelque chose doit changer.

Mijotons, mijotis, la solution, c’est de transformer tout notre appartement. De mettre la matériel dans une armoire sous clé, de faire une chambre de jeux, de transformer le salon en classe et de retrouver une chambre parentale dans laquelle n’est plus mélangée avec des jeux ou affaires d’instructions en famille.

Voilà, un parcours pas simple, mais riche, je suis une personne tenace et je veux arriver dans cette entreprise. Malgré toutes ses difficultés, j’ai vécu beaucoup de joie et de bonheur, de moments profonds et intenses avec mes enfants. Et, maintenant que je trouve en fin un chemin, il serait dommage d’arrêter. Et, j’ai également réalisé que ma manière d’accompagner mes enfants n’étaient pas juste…alors, je changerai de chemin.

Le pire de l’histoire, c’est que ma fille a débloqué la lecture, a appris les soustractions et les calculs, lis dans deux écritures différentes, arrive à écrire quelques mots, est éveillée me sort des phrases comme: maman le soleil ne se couche pas, il éclaire un autre continent ! Et, lorsque je vais faire, un contrôle chez l’ophtalmologue, elle est scotchée de voire comment ma fille sait les chiffres et sait les sons même là ou je n’ai pas pris le temps de lui apprendre.

Et, mon garçon de 4 ans, en demande aussi..et celui de 3 ans également….!?!?

Nos faiblesses sont la richesse de nos enfants ! C’est à rien y comprendre…

Aujourd’hui, j’espère en fin avoir compris les piliers importants de l’école à la maison et arriver à un niveau plus élevé, car j’aime vraiment ce que je fais et j’ai envie de les voir avoir du plaisir ! J’ai également compris la tache qui m’attends et la responsabilité du future.

N’oublions pas que l’instruction des enfants est un miroir sur nous mêmes, pas toujours facile à le voire…?!?

De plus, quand j’ai commencé, il n’était pas facile de trouver d’autres personnes le vivant ! Donc, je me suis sentie très seule et isolée….et je souhaite vraiment que les personnes qui commence puisse partager leur joie, mais aussi leur difficulté et questions…ce n’est pas toujours si facile.

Un grand merci pour la personne qui m’a écouté et aidé dans ce parcours si chaotique. Je lui serai jamais assez reconnaissante. Son écoute et son soutien, m’a permis de grandir. Et, de fil en aiguille, la pilule montessorienne tombe enfin….