grande réflexion existentielle !

Ces derniers temps, je suis régulièrement confronté aux apprentissages dit autonome. Je me pose beaucoup de questions, j’ai tellement peur de ne pas choisir la bonne voie pour mes enfants.

Si je fais les apprentissages autonomes pures, sauront ils lire à 18 ans ? Auront ils assez de bagage pour aller à l’université ? N’est ce pas un peu périlleux ? Dans ma vie, j’ai connu des personnes dans ma famille qui étaient illettrés. Cela m’est retombé en pleins fouets ! Alors que faire ? L’autre questionnement, qui me préoccupe beaucoup, c’est jusqu’à quand pourrais je faire l’école à la maison, puisque la tendance en suisse et de tout interdire ce qui dépasse. Comment faire face à cette société, qui nous prend déjà pour des gens anormaux  et sectaires et qui a peur des différences. Pas de réponse….

Ensuite, si je suis la voie du traditionnel, ferais je du mal à mes enfants ? Perdront ils vraiment le goût et la joie d’apprendre ? Ou simplement le fait d’apprendre à accompagner mes enfants de manière joyeuse et enthousiasme n’aident-ils pas ?

Et, aujourd’hui, dans ma manière de leur apprendre n’y a-t-il pas une part de unschooling ? Oui, combien de fois, je suis questionnée et j’essaie de toujours leur répondre.

Les doutes me hantent et parfois, je perds un peu pied…et si le chemin que j’empruntais serait entre les deux.

Je travaille beaucoup avec la méthode montessori. Tout passe par du concret et du matériel. Mais, si un jour, je suis contrôlée, ils voudront voire….Alors, que dois-je faire ? Simplement, je passe de l’enseignement très matériel à l’écrit par des fiches de travail. Ainsi, je lie quelque chose d’oral et sensoriel, à quelque chose de plus palpable des fiches de travail.

Qu’est ce que j’observe ? Bien des choses, mes enfants ont toujours envie d’apprendre et n’aime pas vivre des journées sans école à la maison. Ma fille devient mûre lorsqu’il y a plusieurs jours sans apprendre ! C’est la première à me dire; Maman je veux faire des visites, Maman nous n’avons pas fait l’école à la maison.

Et, lorsque la journée, c’est bien passée, je sens les enfants tellement apaisé ! Et, ils ne veulent plus m’entendre parler…..

A mon avis, les fiches de travail permet de bien s’arrêter sur les sujets et les imprimer dans la tête d’un enfant !

En pleine réflexion, j’approfondis la méthode montessori qui rejoint beaucoup les apprentissages autonomes et elle met très bien les mots sur ce qui se passe dans un enfant. Et, j’aime beaucoup cet accent sur préparer l’environnement et son approche de l’enfant. Encore du chemin et une part de tristesse de ne pas avoir chercher plus tôt…aujourd’hui, je ne peux pas tout transformer. Ils sont habitués à une manière de faire et vivre donc je continue ainsi, cela les rassure.

Je me questionnerai toujours….

 

 

 

 

 

 

 

 

Continents et c’est tout !

Pour notre vendredi de géographie, nous avons travaillé sur les continents. Nous avons trié les monuments, les animaux, les habits traditionnels, les maisons et les instruments de musique.

Les images sont tirés du blog suivant (j’aime énormément): http://laclassedeowin.eklablog.com/ateliers-de-geographie-le-monde-les-continents-a107808770

 

SONY DSC SONY DSC SONY DSC SONY DSC SONY DSC SONY DSC SONY DSC

Quelques idées de bricolage

J’ai une garde croix-rouge magnifique. Elle vient régulièrement chez nous. Je suis impressionnée par le nombre de bricolage qu’elle fait avec mon fils de 3 ans et ma fille de 2 ans. En voici, quelques-un:

SONY DSC SONY DSC SONY DSC SONY DSCSONY DSC

 

 

 

Voici, quelques autres idées de bricolage avec des plus grands, lorsque je n’ai plus d’idées, je commande des kits bricolages chez opitec.ch ou opitec.fr:

 

SONY DSC SONY DSC SONY DSC

 

 

Comment améliorer ma relation à l’autre ?

C’est fou….j’ai une troupe d’aventurier à accompagner, mais à la fin, je m’accompagne moi-même.

Cette aventure si belle et merveilleuse de l’instruction m’amène dans un voyage intérieure bien étrange.

Je ne cesse de me questionner comment améliorer ma relation à moi-même,avec mes enfants, mon mari et aux autres. Après un temps très dur, frisant le burn out, je comprends que je dois changer en profondeur, mais comment ?

Je sens en moi comme une sangsue qui me ronge de l’intérieur, me vidant de mon énergie. Je cherche depuis longtemps le chemin vers l’autre mais qui est un retour à soi. J’en a assez de juger les autres, fatiguées de les enfermer dans des carcans, dans mes carcans. Mais, qu’est ce qui favorise ce juge ? Mes blessures, mes craintes, mes carcans qui m’empêchent d’aller vers l’autre. Et, puis ces derniers temps, pour rajouter une couche, les conflits réguliers avec mon mari.

Je recommence donc un chemin de thérapie. Au miracle, je découvre une perle, un diamant. C’est une femme rare qui sait écouter avec le coeur sans jugement. Miracle, je découvre ce que je recherche depuis si longtemps. Et, par nos partages, je me découvre un moi que je cherche. Je renais de mes cendres.

Pour terminer ce petit partage, les accords toltèques: http://www.lapetitedouceur.org/pages/Les_4_accords_tolteques_Don_Miguel_Ruiz-944757.html

gestion des crises et caprices

J’avais envie de partager avec vous, quelques pistes dans la gestion des crises et caprices.

Pour ma part, je n’aime pas le mot caprices ? Ce mot est à connotation négative. Derrière cette idée, il se cache bien souvent un mal être du jeune enfant. J’ai observé dans ma famille; des besoins physiolgiques (manger, boire), besoin psychique (attention, amour, affection), besoin intellectuel d’apprentissage et surtout, une besoin de règle et de cadre.

Lorsque mon fils de 4 ans me faisait des caprices, difficile d’en venir à bout….mais que ce qui se cachait derrière ?

Une recherche de cadre et de règles claires et précises avec des sanctions

Un très fort désir d’attention

Et, intellectuel.

Comment ai-je gérer ?

Simplement, j’ai appliqué des règles et des cadres dans ma famille avec sanction par exemple; je ne tape pas. Je l’avertis, il recommence, il est puni quelques minutes devant la cuisine.

Pour le côté intellectuel, je l’ai introduit dans le processus d’instruction en famille

Et, pour l’attention, je le responsabilise et ainsi, je lui donne une place dans la famille

De plus, avec ce garçon, il se braque très facilement et me cherche régulièrement dans les conflits: J’ai mis le système d’évitement. Je m’explique, je connais les zones rouges dites de conflit . Dès que je sais qu’elle peut arriver, je donne l’ordre et je pars. Par exemple, l’habillage le matin est parfois compliqué. Il refuse de s’habille car les habits ne lui conviennent pas. Je lui dis simplement que je veux qu’il s’habille avec ses habits et qu’il viendra déjeuner quand il sera habillé. Et, je pars faire mon petit déjeuner.

Ma fille de deux ans a parfois tendance au crise de nerfs…

Déjà je cherche toujours à savoir s’il y a un besoin physiologique derrière:

Quand a-t-elle dormi ? Quand a-t-elle mangé pour la dernière fois ? Quand a-t-elle bu la dernière fois ? Est elle fatiguée ?

La fatigue des petits favorisent les crises de pleurs, les frustrations.

Puis, lorsque j’ai répondu à ses questions et que la crise continue, je la mets un moment ce calmer dans sa chambre.

Dans ma vie de famille, je refuse que les crises et énervements pourrissent la vie des autres membres.

 

 

nouvelle cassure dans notre quotidien mais richesse

Depuis mercredi passé, c’est un cassure dans notre rythme.

Nous devons sur ordre de la gérance, accepter des travaux de rénovations des fenêtres dans tout notre appartement. Certes nécessaire, mais épuisant et casse pieds dans un contexte ou je suis déjà très fatiguée.

Donc, c’est un arrêt complet de nos apprentissages habituels. Mais, jeudi nous avons été visité la semeuse connue pour la fabrication du café et pour terminer une belle dégustation. Je l’ai partagé avec ma fille uniquement. Nous avons toutes les deux beaucoup apprécié.

Ma fille me dit: maman nous n’avons pas fait l’école à la maison ! Je sens que cela leur manque. Vivement le retour au normal.

Puis, vendredi, début des travaux,…c’était pas simple !

Samedi, j’avais une envie folle de m’occuper de mes enfants comme il faut. C’est chose faite: un petit kit de bricolage sur des petits bonhommes en feutrine. Puis, nous continuons les formations géographiques avec les cartes en bois montessori et de la terre et de l’eau. Puis, un petit tour sur la mappe monde.

Je débute sur un petit travail de triage avec des figurines de tranports. Il devait trier les transports par air, par eau et par terre.

Et, mon fils de 4,5 ans s’intéresse de près au continent avec le puzzle montessori et les animaux plastiques. Il me sort les continents et les recherches sur le globe. Impressionnant, il a réussi à en reconnaître 3. J’étais bluféée !

Ma fille après avoir passé un bon moment sur les continents souhaitent apprendre les océans !

Après, un bon moment sur la géographie, un long moment sur la zoologie:

Triage des animaux verterbrés et invertébrés, puis sur les 5 groupes des vertébrés, pour terminer un travail sur ovipare/vivipare. Attention, à la confusion qui s’installe vite.

Connaissez-vous l’influence d’un dvd sur les enfants ? Cet après-midi, mon fils de 3 ans a regardé un dvd. Puis, comme nous devions travaillé, il a continué avec un autre dvd, mais dans quel position ? Il regardait celui-ci avec la tête en bas et les pieds en l’air. Exactement, comme dans le premier dvd. J’étais écroulée de rire <

Pour la fin de la journée, nous avons terminé leur bricolage de la journée. Pour encore une semaine, nous serons encore très perturbés par les travaux et le faite de tout ranger.