Une petite astuce

Pour ceux qui ont plusieurs enfants…même jeune, j’ai en fin trouvé le moyen de vivre des matinées tranquille !!

L’important est de ne pas laisser les plus petits trop longtemps tout seul…Alors, plusieurs que j’ai mise en place:

Je commence ma matinée par des comptines que je chante avec eux ou dans avec eux. Ensuite, je continue avec l’histoire. Puis, chacun commence son travail. Pendant que les plus grands travaillent, je prends le temps de travailler avec les plus petits (jeux de sons, jeux d’éveils, puzzle, …)

Puis, nous prenons 10 minutes de pause et hop, tous dehors pour un jeu. Puis, les plus petits partent jouer dans leur salle de jeux ou continuent de travailler.

C’est l’heure du repas de midi et chez nous du DVD.

Et, on reprend avec les matières d’éveil que j’enseigne en cascade. Je prends toute la troupe autour d’un sujet puis, je donne un travail d’autonomie pour les grands. Pour les plus petits, je leur donne un coloriage sur le thème ou je continue un jeu.

Et, au milieu de l’après-midi, je reprends une histoire…

Depuis que je travaille ainsi, je vois une très nette évolution dans le calme et la paix. En faite, j’ai du structurer les différents temps d’apprentissage pour y arriver, sinon, c’était la foire.

 

 

 

Montessori : découper du papier.

LE BLOG MONTESSORI DE SYLVIE D'ESCLAIBES

Découper du papierMontessori découpage.

Voici un article qui vous explique comment on apprend aux enfants à découper dans une classe Montessori.

Vous pouvez installer ce matériel chez vous. Ainsi les enfants apprendront tranquillement à découper et pourront ensuite réaliser de beaux travaux.

Montessori découper Les séries.

Le matériel est placé dans un plateau  sur lequel on place une série de petits papiers, une paire de ciseaux, une enveloppe et une petite coupelle.

Exercices découpage 1Il y a 7 séries de papier et la difficulté va en augmentant d’une série à l’autre. Vous présenter la difficulté suivante lorsque la présente est acquise. Ne jamais mettre l’enfant en échec.

1ère série : papier de 1 cm de largeur (et 7 cm de longueur) avec des traits verticaux tracés en rouge

2ème série : la largeur passe à 2 cm.

3ème série : la largeur passe à 3 cm

4ème série : c’est une…

Voir l’article original 254 mots de plus

Reçu un Liebster Award !

Merci à Brune de me faire participer à l’aventure….

Dis 11 chose sur moi !

1. Je suis une maman passionnée par les enfants et je me réjouis beaucoup de notre grande famille.

2. J’aime énormément la cuisine et tester de nouvelle recette. J’apprécie également le bricolage avec mes enfants.

3. Je suis juste heureuse dans ma vie !

4. Et, des suites de mon école d’infirmière, je garde un esprit d’analyse et critique très fort.

5. Ma citation qui me parle encore aujourd’hui; Victime des autres et bourreaux de soi-même ! C’est une citation qui vient d’un livre qui parle de la mythologie pour montrer un chemin différent que le triangle de Karpman.

6. A force de vous lire, toute, je redécouvre le plaisir de lire des livres anciens. Là, je me suis lancée dans la série la maison dans la prairie…j’admets que je souhaiterais bien être à l’heure ou l’éducation ne posait pas autant de problèmes !

7. Mes souhaits; développer la méthode montessori pour des personnes  à faible revenu, faire une formation montessori, avoir une grande famille et continuer d’avoir pleins de petits bouts de femme et d’homme qui me court dans les jambes, continuer à apprendre à communiquer de manière non-violente et ma réflexion profonde autour des relations.

8. J’aime beaucoup Boris Cyrlunik dans ses réflexion sur la résilience. Etant moi-même résiliente, c’est un domaine que j’aime particulièrement, tout comme la psychologie et les profondeurs de l’être humain.

9. Au fil des années, j’appris à quel point, l’argent ne fait pas le bonheur, mais que les richesses ne sont pas là où l’on croient. Elles sont cachées non dans des sacs, des banques, mais dans les coeurs, dans les corps d’homme et de femme !

10. Je déteste l’orgueil, la fierté qui empêchent l’être de grandir et la négligence corporel.

11. Pour terminer, je me perçois comme un personne heureuse, joyeuse, qui aime mordre la vie à pleine, qui adore aimer, rencontrer d’autres personnes car derrière chacune se cachent un trésor précieux que personne ne peut détruire. Passionnée par ma vocation manquée d’enseignante…je réalise pleinement le bonheur d’être l’enseignante de mes enfants !

1-Pourquoi as-tu créer ce blog?

L’envie de partager mon travail et y donner un nouveau sens. Je souhaitais également découvrir de nouvelle famille en IEF.

2- Quelle est ta fleur préférée?

Le lys pour son odeur.

3- As-tu réalisé un de tes rêves d’enfant?

Oui, le seul avoir pleins d’enfants et consciemment ou inconsciemment, enseigner, transmettre des savoirs, apprendre tout en enseignant.

4- Qui t’a le plus inspiré dans la vie?

Mon Mari par sa douceur, sa tendresse et son soutien indéfectible !

5- Quel est ton repas préféré?

La sauce bolognaise et spaghetti !

6- Quel est l’objet dont tu ne pourrais te passer en cuisine?

Mon robot ménager

7- Quels sont tes films « cultes »?

Je suis pas très cinématographique…j’aime beaucoup les documentaires !

8- Quels sont tes auteurs préférés?

Maria Montessori dans sa version originale.

9- Es-tu « plage » ou « montagne »?

Sans aucun doute la montagne pour la fraîcheur, la beauté des fleurs, les prairies…

10- Es-tu « citadine » ou « rurale » (dans l’âme) ?

Rurale…je viens d’un milieu paysan de part ma famille d’acceuil. Je regrette que mes enfants ne grandissent pas dans un milieu plus rural !

11- Si tu pouvais partir visiter un pays demain matin, lequel visiterais-tu?

Le Canda ou Israël…mais un pays sans guerre, ni risque de se faire prendre en otage !

 

Maman, papa, je vous en supplie

Maman, Papa, je vous en supplie, ne me laissez pas croire que mes désirs sont tout puissants.
Maman, Papa, je vous en prie, prenez le risque de me frustrer et de me faire de la peine en refusant certaines de mes demandes.
Maman, Papa, c’est important pour moi que vous sachiez me dire non, que vous ne me laissiez pas croire que vous êtes tout pour moi, que je peux être tout pour vous.
Maman, Papa, surtout, entendez mes désirs mais n’y répondez pas tout de suite.
En les satisfaisant trop vite, vous risquez de les assassiner.
Confirmez-moi que j’en ai, qu’ils sont recevables ou irrecevables mais ne les prenez pas en charge à ma place.
Maman, Papa, s’il vous plaît, ne revenez pas trop souvent sur un refus, ne vous déjugez pas pour que je puisse aussi découvrir mes limites et avoir des repères clairs.
Maman, Papa, même si je réagis, si je pleure, si je te dis à toi, Maman « méchante et sans cœur… », reste ferme et stable, cela me rassure et me construit.
Si je t’accuse toi, Papa, « de ne rien comprendre », ne m’enferme pas dans mes réactions.
Maman, Papa, par pitié, même si je tente de vous séduire, résistez même si je vous inquiète, ne vous soumettez pas même si je vous agresse parfois, ne me rejetez pas.
C’est comme cela que je pourrais grandir.

Jacques Salomé.

Suite opération zéro cri, zéro cheni….

J’avais envie de vous partage un bout de ma joie mais de manière un peu différente…j’aimerais vous partager ma démarche.

Après avoir vécu un enfer, je vis en fin la sérénité avec 5 enfants de 11 mois – 6.5ans. C’est possible ? Oui…

L’importance d’avoir un rythme régulier…est sans conteste la base incontournable ! 

Le rythme est primordial car il respecte les besoins des différents enfants, donc diminue les cris de faim, de sommeil, de caprices….

Avec des règles de vie de base: respect, ne pas taper, ne pas crier, ….et une discipline de fer. Les enfants ont un cadre qui les sécurise !! Et, oui, quand je sors avec cinq enfants, il est primordial que les plus grands obéissent, sinon le danger est tout proche ! Donc, pour les aider à mieux comprendre, j’ai découvert la chèvre de Monsieur Seguin des lettres de Mont moulin d’Alphonse Daudet. Hier, mon fils de ne cessait de me narguer durant la sortie, nous avons pris le temps de communiquer. Il a pris de lui même l’exemple de blanquette qui n’avait qu’une envie aller dans la montagne…mais qui l’attend ?

A la suite de cette mise en place de la routine avec une autorité remplie d’amour et de douceur, c’est une vie forte agréable ! La paix et la confiance s’installe à tel point que j’abandonne le mode punatoire pour remplace par les conséquences de leurs actes ! Et, je commence à pratique un peu la communication non violente. Voici deux références;

J’ai tout essayé ! de Isabelle Filliozat

et 

Parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent de Adèle Faber et Elaine Mazlish

Maintenant, après avoir cherché pour diminuer les cris et les caisses vidées par les enfants de 2-3 ans et le matériel éparpillé, voici ce que j’ai mis en place:

Matériel sur deux bibliothèques

Matériel rangé dans une armoire coulissante que je ferme quand le temps de l’ief est terminé.

Pour les jouets, je les trie chacun dans une caisse. J’ai diminué les jeux et j’ai mis un drap devant une bibliothèque..cela aide pas mal. Donc, les caisses de jouets se vident moins vite ! Donc, moins de temps au rangement !

Petites mains occupés n’ont plus le temps de réfléchir pour autre chose ! Travail pour tous !

Cela signifie que j’ai développé la méthode montessori avec la vie pratique et la vie sensorielle à fond dès deux ans ! Trop le top, ils aiment ! Avec le développement du langage sous toutes ses formes. Montessori a sauvé ma vie de famille !

Pour diminuer les cris et ne pas avoir de la polenta pleins le salon, j’ai intégré une grande table avec pleins de chaise. Ainsi, j’ai tout le monde sous la main. Dès qu’une activité tourne au vinaigre, je l’enlève.

De plus, chacun trouve une place et le petit dernier peut faire ses exercices de marche tranquille ! Les grands n’ont plus à s’énerver contre le petit dernier !

Voilà, comment une grande famille peut vivre dans un appartement trop petit pour elle !

La fin de matinée et fin d’après-midi, chez nous, sont consacrés au rangement et à la remise en état.

A midi, mon salon est presque rangé !!!

Partage

Bonjour à Tous,

Je vous souhaite une Bonne Année 2015 !

Ces derniers temps, je crois que je trouve en fin, notre manière de faire…..Pourtant, le programme est devenu un peu plus lourd !

Après, avoir eu de belles vacances, nous avons investi dans une table et pleins de chaises pour le salon ! Pour notre premier jour de reprise,  la vie est devenue plus facile. Tout le monde autour de la même table, quelle facilité pour surveiller 4 enfants qui travaillent. Et, cela marche. Ouf, je crois avoir trouvé.

En plus, je réalise à quel point, il est important d’être précis et claire pour une meilleur coopération des enfants. Et, cela fonctionne ! J’ai créé des fiches de route sur 5 jours…nous travaillions 3 jours sur math-français et le reste est consacré à d’autres activités….Voici, notre programmation Rituel de journée 1-5 . Il comprend le travail de deux enfants dont ma fille A pour une CP.

Aujourd’hui n’est pas coutume, après avoir lu plusieurs organisations différentes, j’en ai tenté une, faire une longue pause pour le repas de midi. Comme il faisait beau et chaud pour la saison, nous sommes sortis pour une heure de jeux à la place de jeux. Et, en rentrant, ils ont terminé le travail. Impressionnant, mais ils étaient beaucoup plus réceptif. A refaire….je verrai !

Merci à mes collègues blogeuses pour le partage de votre expérience….vous retrouveriez un bout de vous dans mon école maison. !!!

Quelles punitions?

Une douceur pour l’âme

Grandir près du châtaignier

DSC08342J’anime à toutes les deux semaines, des réunions de catéchèse pour les enfants de CM1 et CM2. C’est un petit groupe très gentil qui vient à la maison. Ma fille du même âge fait partie du groupe. C’est une dynamique qui prête souvent aux discussions. Les enfants savent que nous faisons l’école à la maison. Et, candides, ils me posent de temps à autre des questions à ce sujet. La dernière fois, un de mes petits « élèves » nous raconte qu’il a quarante lignes à faire en punition. Il est très bavard (je le remarque sans difficulté dans nos réunions!!!). Et puis, au fil de la conversation où chacun raconte les punitions qu’il a eu à l’école, un se tourne vers moi et me demande ce que je donne moi comme punition à l’école maison.

« Je n’en donne pas!

– Ah! Vous êtes trop chouette comme maîtresse! La chance! dit-il à…

Voir l’article original 223 mots de plus

police municipale

J’apprends tous les jours ! J’apprends que la vie est belle, que la joie de la famille restaure les coeurs brisés,….

Je me sens en pleine harmonie avec moi-même et les miens. Heureuse, nageant dans le bonheur ! Mais, quel est mon secret du bonheur !

Le bonheur est accessible à tout le monde….! Il n’est pas fait d’argent, ni d’or, mais d’un choix. A l’âge de 17 ans, j’ai choisi que je voulais être heureuse, mais le chemin a été très long. Après, un travail intérieure profond et intense, je me sens libérée des chaînes qui me tenaient prisonnière….les dépendances tombents, les mauvais comportements me lachent, les cris diminuent….et je me vois changer. Pendant des années, j’ai rêvé d’être une autre personne m’étant créé un idéal…et je réalise que c’est moi ! Je suis comme cela.

Si la société nous semble la plus monstrueuse au monde, je pense qu’en prenant ces responsabilités, nous avons tous à notre niveau à changer quelque chose, ni par la force, la violence, mais par la force de la bienveillance et de l’amour. Apprendre que l’homme est un loup pour l’homme ! Cela signifie que parfois il faut être féroce comme lion ! Féroce pour se défendre, dans le respect…jamais dans les insultes, dans les accusations et si l’autre me dérange, c’est à moi de protéger. Il ne sert à rien de la critiquer…elle ne changera pas par les critiques, mais par l’amour et la bienveillance.

Puis, après, toutes ses découvertes, j’explore une manière de vivre l’éducation sans « punition » avec des conséquences réelles malgré tout. Ce matin, mon aînée avec pris en otage tous ses frères et soeurs contre mon deuxième fils. Lui, venant me dire, maman, je ne veux pas jouer tout seul.

Soit, je crie et je m’énerve ou j’ai choisi de jouer à la police municipale….j’ai ouvert la chambre ou les otages étaient pris et j’ai dit: police municipale, je veux comprendre cet prise d’otage…les langues de tous se sont déliées ! Mon fils  a du demander pardon. J’ai un peu insisté pour qu’il revienne. Le tour est joué ! En moins de 15 minutes, la situation a été rétablie. Personnellement, j’ai eu du mal à me retenir de ne pas piquer un fou rire…

Moi, préparant l’ief, mon mari jouant avec ses enfants, quel est la plus bel image que je puisse espérer ! J’en ai les larmes aux yeux de joie.

Ma famille est en fin heureuse vivant dans l’amour et dans la paix ! Je le vois chaque jour. Dernièrement, ma fille a été invité à jouer dehors, mais nous devions partir pour une belle visite. Le garçon lui a dit; si tu ne viens,  tu ne seras plus ma copine ! Je lui ai dit: c’est pas grave. Ma fille, cela lui a passé complètement au-dessus, car le plus malheureux de tous, ce n’est pas nous, mais lui. Ma fille a la chance d’avoir pleins de frères et soeurs donc pour les jeux, ce n’est pas un problème.

Et, hier, après une rencontre malheureuse, qui s’est mal passée, je me sentais bien mal. Je rentre à la maison, ma fille me dit: mais, maman, mets à la poubelle, c’est pas grave ! Quel amour ! Que l’amour restaure les coeurs !

Que de bonheur et de joie !

 

 

 

renaissance

Quel est belle la vie ! Je nage dans un océan de bonheur ! Je vis ma passion ! Ma passion ce sont les enfants. Nous sommes dans une période de difficulté financière, mais j’apprends à voir les vraies richesse ! Un collègue de mon mari disait; tu n’a peut être pas les richesses du monde, mais tu es plus riche que tous les riches réunit: un femme et des enfants. J’y pense souvent. A force, j’en suis revenue à des valeurs simples qui ne nécessitent pas d’argent. Aimer, apprécier le temps d’être ensemble, vivre ensemble des moments de complicité, apprécier la présence de mon petit dernier tout comme la plus grande qui en a pleins la tête. Grande famille égale famille heureuse ! Et, oui, car je crois que nous devons apprendre à nous détacher du matérialisme…..et vivre des recherches plus profondes.

Après, l’orage vient toujours un rayon de soleil ! Après, la crise vient la renaissance. Je me sens comme un papillon léger, découvrant la vie avec plaisir et joie.

Le bonheur en instruction en famille est devenu un vrai bonheur, un délice pour chacun.

La semaine passée a été marquée par la maladie de tous les enfants, donc nous avons fait une semaine de vacances…j’ai passé beaucoup de temps à ranger, ranger, ranger….nous avons pris le temps de faire des glaces, des muffins, de peinture, ….que de beaux moments ensemble.

Quelques piste pour y arriver:

Un dicton dit; un esprit embrouillé donne une maison embrouillée, un esprit ordré donne une maison ordrée !

Quel vérité ! Et, oui, j’ai en fin trouver la manière de vivre chez moi, montessori et ces principes, sans devenir mure car le matériel est éparpillé ! J’ai presque tout enfermé dans une armoire a porte coulissante et ainsi, il est protégé quand il n’y a pas l’enseignement.

Puis, après, une opération zéro cheni et zéro cri…..je suis devenue allergique au cri et au jouet qui traîne….Donc, voici, mes astuces; des bibliothèques bien rangées dans lesquels j’ai mis quelques jouets à disposition. Chaque jeu à sa place, chaque livre à sa place et ainsi, les enfants rangent très facilement lorsqu’il connaisse l’endroit. Diminution des caisses à jouets !

Zéro cri…j’avance sur ce chemin et j’apprends à me connaître par exemple; les cris sont liés à des moments de fatigues et je n’arrive plus à les faire obéir, dans un moment de tétée, d’impuissance face au jouets éparpillés. J’apprends quotidiennement l’écoute active de mes enfants….et comme je veux sortir du mode punition, je travaille également sur la communication non violente et à mieux comprendre les enfants: J’ai tout essayé, d’isabelle filliozat. Un pure délice à lire !

Avec mes enfants, j’essaie de devenir de plus en plus à l’écoute et de vivre autrement les crises. Aujourd’hui, ma fille fait son travail comme un singe…donc très mal ! Des mots, qu’elles devraient savoir écrire, elle fait exprès de bacler. Puis, elle n’arrête pas de friser l’insolence. Je travaille avec et je lui dis clairement que je ne suis pas d’accord avec ce comportement et que je me sens continuellement agressé. Et, hop, le bouton de pus sort….et ma fille parle ! Puis, le travail reprend son cours…en 3 heures, tout est bouclé. Elle est toute fière et passe son après-midi à faire des bricolages !

Pour moi, derrière un comportement excessif se cache un problème enfant qui demande à être résolu ! Chez moi, mes deux premiers ont des caractères très fort et bien trempé. Mais, je suis reconnaissante car ainsi, ils m’ont appris l’art d’être un accompagnant, avoir une écoute bienveillante et à chercher d’autres solutions que les fessées que je hais jusqu’au fond de mon âme.

Voilà, merci à tous ceux qui me suivent et partage un bout de mon chemin !