structure, cadre et pédagogie

Pour moi, je fais une différence entre structure et pédagogie !
La pédagogie est la cerise sur le gateau ! Elle nous apprend à voir les enfants autrement, c’est une manière d’enseigner.
Tout l’art d’être parent n’est pas dans la pédagogie, mais dans l’art d’accompagner les enfants. En ce sens, je vous rejoins totalement. En effet, une pédagogie appliquée sans intelligence du coeur, c’est une pédagogie morte ! Toute pédagogie est bonne pour autant qu’elle soit appliquée avec sagesse.
Peut être que pour vous, tout cela semble logique et normal ! Mais, pas pour moi, car j’ai grandi sans parent !
Par contre, la structure est pour moi, à l’image d’une maison. Dans une maison, il y a les murs porteurs et les autres. Sans mur porteur pas de maison qui tient ! Pour une grande famille de 5 enfants, il est impensable de vivre une vie de bohème dans 70m2 sans cadre, ni règles, sans une structure préétablie.
Que sont pour moi les murs porteurs d’une famille :
Les règles familiales: pas taper, pas crier, respect des parents, stpl-merci, bonjour-au revoir, …
Horaires fixes de repas
Horaires plages pour les apprentissages
Horaires de coucher
Horaires de bains
Horaires du changement des couches pour éviter qu’il passe la journée dans ses pipis
Planifier etc.
Les journées ritualisées apportent la richesse et la paix car tout roule. Elle favorise l’autonomie de l’enfant. En effet, lorsqu’il y a des horaires, une habitude, un rituel, les enfants se repèrent plus facilement que si la vie change continuellement.
Imaginons une famille sans structure, il y a bien des règles, mais elles sont tellement floue, que personne n’a une référence:
Si un jour, je mange le petit-déjeuner à 10h00 et le lendemain à 8h00. On s’habille un jour à 9h00 et lendemain en milieu d’après-midi. Comment l’enfant peut il s’y retrouver ? Et, avec 5 enfants, la cuisine est toujours encombrée car ils ont faim tout le temps ? Des cris sans fin, car faim et soif ? Comment un enfant peut il se retrouver dans le chaos, dans l’incohérence.
Les enfants vont se coucher à 22ho0 et se lève à 6h00, sont ils d’attaque à travailler ? Comment sont ils la journée ? Fatiguée, grinche.
Le jeu des enfants sont des jeux de dominations, de soumissions, ils ont peur les uns des autres ! Ne se font jamais câlins !
Et, puis, sans les règles de famille, que cela donne-t-il ? des enfants capricieux, des enfants qui hurlent et se battent continuellement cherchant leur place…est ce viable ? NON AU SECOURS NON
Les fiches de travail sont mises à la poubelle, déchirée tout comme les jouets. Aucun respect. Le matériel scolaire passe à la poubelle car totalement éparpillé et.
Les traitements médicals n’ont pas leur place, etc…
Comment l’enfant aîné dans une famille ainsi peut il travailler dans le calme ?
comment croyez-vous que la maman puisse vivre au milieu de ce chaos ? Et, je n’ai pas encore mis l’ief dedans, c’est à dire les batailles sans fin pour faire travailler les enfants car refus continuel !
Je vous garantis que le burn out de la mère n’est pas loin et la famille éclatée également !!! Divorce Assuré !
Alors, maintenant, que cela donne-t-il avec la structure, et une maison ordonnée ?
Le matin, tout le monde se lève, tout le monde s’habille, tout le monde déjeune, tout le monde fait son petit travail quotidien, tout le monde se lave les dents, tout le monde réveille chouette et se met au travail ! C’est contraignant au départ, mais à la longue, cela porte ses fruits ¨!
L’épuisement est moins présent.
La maisonnée est calme  ! Les enfants n’ont pas soif, ni faim, donc la cuisine est fermée ! Les enfants savent ce qu’ils doivent faire donc plus besoin de se battre continuellement. Les plus grands s’habillent tout seul ! Les enfants sont serein car ils vivent dans du connu. Les imprévus deviennent moins effrayant. Chacun à sa place !
Les enfants reprennent confiance, ils arrêtent leur conflit continuel car ils n’ont pas besoin de battre pour avoir une place, et sur le long terme,ils se font même des calins, ils ont même la joie d’apprendre et devienne vraiment preneur ! C’est un véritable bonheur.
Lorsque une hospitalisation survient, dans ce monde ordonné et cadré, les enfants soutiennent et ensemble on affronte. La maman désorientée, paniquée retrouve la structure de base et ainsi, continue là ou on doit aller ! Cela aide à retomber sur ses pieds.
Tout roule pour tout le monde ! La spontanéité est bien, elle a de la place pour bien s’exprimer !
Les traitements médicaux ont leur place, les plannings également et aide à ne rien oublier. Le fil rouge dans une enseignement nous aide à construire.
Et, là, intervient la pédagogie, à mon avis, la pédagogie prend tout son sens et sa force ! Une pédagogique quel quel soit dans le chaos, n’apportera pas le résultat escompté !
Voilà, pour quoi, j’insiste autant pour une structure de base et de fond qui permet à tout le monde de vivre, une vie plus ritualisée  car c’est cohérent. Une éducation et un enseignement cohérent aide à l’autonomie de l’enfant, mais pas le chaos. Si un jour à mon enfant de 2 ans, je lui dis non et le lendemain oui, et le surlendemain oui, que comprend il ?
C’est mon histoire….
Voilà, pourquoi j’insiste sur les structures, les règles, le cadre
Claire-lise
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s