apprentissage de la vie et protection

Ces jours, je suis dans une très grande réflexion….Ma fille commence à aller jouer seule dehors avec des petits amis. C’est le début des conflits. Ma fille de 6 ans vient d’entendre de la part d’un garçon de 8 ans, je vais te tuer si tu ne va pas chercher ma balle. Ma fille en a été bouleversée et chamboulée en plus de temps un temps ou la mort la préoccupe beaucoup….comment le vivre ? Que faire ?

Pour ma part, j’ai du apprendre à faire face à l’adversité et sortir de la victime. Sortir pour devenir acteur ! Acteur là ou la vie m’a rendu victime, transformer les souvenirs en devenant actrice des souvenirs, comprendre, chercher et lâcher pour en arriver au pardon. La vie est un continuel danger…danger d’être blessé, meurtri. Au lieu d’avoir peur des coups, n’est il pas possible d’apprendre à en recevoir et se défendre pour devenir acteur ?

Je me questionne beaucoup pour moi qui ait envie de protéger mes enfants de tout danger extérieure. Protéger mes enfants de qui ? et de quoi ? Est ce vraiment le bon chemin….

Pour moi qui ait vécu dans un milieu dur et sans protection…le danger de surprotection est bien là. Alors, ma réflexion, n’est il pas plus tôt important de devenir un foyer sécurisant et rempli d’amour pour que l’enfant puisse apprendre de ses aventures extérieures, même difficiles. Au fond, donner à l’enfant de ne plus avoir peur en devenant acteur, en apprenant à se défendre, à dialoguer et comprendre l’autre dans ses agissement, discuter pour comprendre que peut être l’autre est triste d’avoir du mal, apprendre à vivre le chemin du pardon qui mène à la restauration lorsque cela est possible !?! Et, apprendre à se protéger lorsque la relation est vraiment toxique.

Il a été très important pour moi, d’amener ma fille a la discussion. Un soir, nous sommes allés toquer chez les voisins…et au surprise, le petit garçon était en pleurs, il était tout triste de ce qui c’était passé…il ne voulait pas nous parler. Alors, nous avons laissé et attendu que lui revienne…et peu de temps, après, il est venu avec sa maman et est venu demander pardon à mes enfants. Je n’ai pas accepté que ma fille refuse de faire le pas vers lui….voilà, un soulagement pour tout le monde et contente de moi. Et, le garçon avait un grand sourire…il me faisait plaisir.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s